Comment bien choisir ses gants jetables ?

gants jetables

Les gants jetables sont des équipements indispensables pour beaucoup de professions, quel que soit le secteur d’activité. Vous pouvez dénicher plusieurs modèles dans des magasins physiques spécialisés, mais également sur des sites vendeurs en ligne. Toutefois, les qualités de tous les gants jetables ne sont pas toutes identiques. Comment bien choisir ses gants jetables ? Quels sont les critères de sélection à vérifier ? C’est que vous découvrirez dans cet article.

Les avantages de choisir en ligne plutôt que dans les magasins physiques

Les gants jetables ont pour fonction de protéger contre le froid, les blessures et les microbes. En faisant un achat de gants jetables en ligne, vous aurez l’assurance de trouver puis comparer une multitude de modèles de gants jetables, avec des couleurs, des tailles et des motifs différents. Le gain de temps est alors évident, et vous économisez par la même occasion de l’énergie et du carburant. De plus, les spécialistes en ligne possèdent offrent des fonctionnalités intéressantes et pratiques, qui faciliteront vos recherches de types de gants jetables. Il y a par exemple la possibilité de filtrer les résultats de recherche en fonction de :

  • Les fourchettes de prix des gants jetables.
  • L’épaisseur des gants jetables.
  • L’usage des gants jetables.
  • La taille des gants jetables.

Autre avantage de taille pour les la commande en ligne : vous pouvez vous faire livrer directement chez vous, ou à votre lieu de travail. N’oubliez pas de demander à l’avance quelles sont les zones livrables, ainsi que les délais de livraison pratiqués. En passant, vous pourrez découvrir des modèles de gants jetables performants via ce site spécialisé.

Vérifiez la matière de fabrication des gants jetables

Il existe plus d’une dizaine de modèles de gants jetables, selon leur matière de fabrication, leur taille et leur usage. Si vous exercez une profession médicale (infirmier, dentiste, chirurgien), que vous travailliez dans l’agroalimentaire ou l’industrie électronique, vous devez choisir des gants synthétiques, en latex ou bien en nitrile. Les gants jetables en latex sont pratiques et confortables. Si vous êtes sujet à des allergies au latex, il convient de choisir les versions hypoallergéniques, à savoir les gants en nitrile. Fabriqués avec du caoutchouc synthétique, ces types de gants jetables sont moins flexibles que le latex, mais leur résistance est supérieure. Les gants jetables en vinyle sont plutôt utilisés dans les opérations mécaniques. Ces gants à usage unique conviennent à un usage de courte durée, sans contact avec des substances corrosives. Pour trouver la taille de gants jetables qui vous correspond, prenez votre main dominante ; mesurez la largeur de votre paume puis la longueur de votre majeur, additionnez ces deux mesures, puis divisez la somme obtenue par 2. Le résultat obtenu indique la taille exacte de gant jetable qu’il vous faut.

Choisissez des gants jetables conformes aux normes

Pour une protection maximale des utilisateurs, les gants jetables doivent impérativement respecter les normes en vigueur. Ces normes concernent principalement l’EN 374 ET L’EN 388. La première norme réglemente et certifie le niveau d’étanchéité aux substances liquides et chimiques, mais aussi de protection contre les microorganismes. Quant à la deuxième norme, elle règlemente et certifie la capacité de résistance contre les déchirures, frottements, perforations et autres coupures. Pour certains types de gants jetables, notamment pour usage agroalimentaire et frigorifique. Il vous faut prendre en compte des gants jetables qui suivent aussi la norme EN 511. Celle-ci détermine la résistance générale de l’équipement contre les températures froides. Vous pourrez vérifier ces critères sur les descriptifs de chaque paire de gants jetables. Sinon, il faudra se renseigner directement auprès du service clientèle, soit en téléphonant, en utilisant le chat ou un formulaire de contact spécifique.

Comment se débarrasser des taches récalcitrantes ?
Nettoyage de fin de chantier : qu’est-ce que c’est ?